AccueilCommuniqués ❯ Le Premier Ministre refuse un risque «dépendance» : tant mieux l'AD-PA souhaite un soutien à l'autonomie

Le Premier Ministre refuse un risque «dépendance» : tant mieux l'AD‑PA souhaite un soutien à l'autonomie

Communiqué du 03/05/2019

L'AD-PA le répète depuis longtemps, ce n'est pas la « dépendance » qu'il faut soutenir mais l'autonomie.

Derrière cette question de vocabulaire se pose celle fondamentale du respect par notre société de la dignité des personnes âgées fragilisées ou handicapées.

Par ailleurs, l'annonce du Premier Ministre est particulièrement inquiétante.

Suite aux grèves de 2018 dans le secteur de l'aide aux personnes âgées, le Président de la République et la Ministre de la Santé ont lancé une grande consultation qui a mis en évidence les retards français depuis longtemps déplorés par les professionnels.

Le rapport de Dominique Libault faisant la synthèse de cette consultation a confirmé la nécessité d'agir rapidement et largement, la Ministre s'y étant également engagée lors de la présentation du rapport.

Il appartient à présent au Premier Ministre d'arbitrer de sorte que, comme l'a dit le Président de la République lors de sa conférence de presse, cette question qui a trop longtemps été négligée soit enfin traitée sérieusement.

L'AD-PA attend donc une réponse à la hauteur des attentes et pense essentiel que l'Etat ne déçoive pas une fois de plus les personnes âgées, leurs familles et les professionnels.


Sur le même sujet :



A lire également :

logo-footer
Association des
Directeurs
au service des
Personnes Agées


3 impasse de l'Abbaye
94106 SAINT-MAUR
DES-FOSSES Cedex

© AD-PA 2019